Accueil / Historique

Rechercher un mot
 
 
Le terme Cohennoz vient du nom germanique Cuno ou Cono. En tant que nom d’homme, on le trouve sous les formes Cuenoz et Coennoz. Le nom de Cohennoz provient vraisemblablement du nom du propriétaire...  Ses habitants sont appelés les Cohennerans...
 
Autrefois, la commune de Cohennoz faisait partie de la paroisse de Héry-sur-Ugine. Elle en a été détachée, ou désunie de droit par Monseigneur Jean-Pierre Biord en 1766. Ce détachement a été justifié par la trop grande distance entre Cohennoz et l'église de Héry, nécessitant l'implantation d'une nouvelle église.  
Ainsi, la paroisse de Cohennoz fut créée en 1780 et la première pierre de l’église, dédiée à Saint Pierre, fut posée en 1781.
Avec presbytère, cimetière, demeurant près de l’église, et deux écoles (une près de l’église et une aux Panissats), Cohennoz deviendra commune à part entière en l'an VI de la République (1798).
De plus, la commune de Cohennoz passe de la Savoie-Propre à la province de Haute-Savoie le 16/01/1816.
Arrivée en 1926 à Crest-Voland grâce à la présence d’une scierie installée sur le Nant Lebet, l’électricité arrive en 1929 à Cohennoz depuis Ugine.
La forêt, recouvre les pentes escarpées de Cohennoz. Outre son rôle écologique essentiel, le bois qu’elle pruduit est utilisé pour le chauffage et l'habitat. 
Les premières remontées mécaniques sont construites à partir de 1951. Aujourd’hui la station de CREST-VOLAND / COHENNOZ est composée de 16 remontées mécaniques (4 télésièges et 12 téleskis dont 3 téléskis et un télésiège à Cohennoz), 28 pistes, 1 stade, 1 Snow Park et 1 Border Cross. La station de Crest-Voland / Cohennoz fait partie de  l'Espace Diamant qui comprend également les Saisies-Hauteluce, Notre Dame de Bellecombe, Flumet, Praz sur Arly et Villard.
 

  En savoir plus ...